1- Syndrome de surcharge de l'avant-pied :

Le patient consultant en urgence en raison de douleurs sous l'avant-pied de

type métatarsalgiques, d'un effondrement de l'arche antérieures, d'un syndrome de Morton, d'un Hallux Valgus,

d'un Hallux Rigidus, d'une bursite, d'une fonte du capiton graisseux, durillons, cors etc...

est le plus souvent sensiblement soulagé en première intention par la Dorsi-Flexion.

Chez les patientes, le modèle « Harmony » s'est révélé être une excellente solution dans ces différents types

de pathologies tout en étant esthétiquement accepté par les patientes.

D'autres modèle comme le Wellness-Walker sont étonnant en terme de confort et de soulagement

dans les mêmes situations.

 

Le patient est surpris par le soulagement et apporte également au podologue une satisfaction à proposer

ce nouvel outil thérapeutique dans sa consultation.

Il permet également de motiver et d'encourager le patient dans l'objectif de la réalisation

d'un supports plantaires sur mesures.

 

2- Pied plat :

 

Je constate depuis plusieurs années une nette augmentation du nombre de pieds plats surtout chez l'enfant.

En effet, la sédentarité conduit à l'apparition de surcharge pondérale chez le jeune.

Péjoré par un déficit de laçage associé à des chaussures sans maintien elle conduit probablement

à l'effondrement du triangle de sustentation, essentiellement au niveau de l'arche interne.

 

Là aussi, Springboost facilite le travail du podologue car quasiment l'ensemble des chaussures

de cette marque permettent l'intégration de supports plantaires.

 

Mais le plus important réside dans l'effet de la Dorsi-Flexion dans le pied plat.

En effet, elle oblige le patient à déroulé d'avantage dans l'axe de la marche en limitant la pronation induite.

Elle met, entre autre, en tension , le muscle Tibial antérieur si précieux dans le rétablissement de la voûte interne

favorisant ainsi une forme de correction ceci toujours chez l'enfant.

Associer supports plantaires et chaussures Springboost permet de potentialiser ainsi notre traitement.

 

3- Pronation :

 

Chez l'adulte la pronation fait partie du processus de vieillissement du pied.

Dans ce cas également et pour les mêmes raisons évoquées pour le pied plat Springboost devient un outil

thérapeutique précieux et apprécié par le patient. (effet bénéfique immédiatement ressenti)

 

 

4- Tendon d'Achille court – Maladie de Sever (enfant) :

 

Les structures postérieures requierant des techniques d'allongement trouvent

dans la Dorsi-Flexion une réponse très intéressante.

En effet, le concept de Dorsi-Flexion jouerait un rôle direct sur le muscle en modifiant sa longueur

et en améliorant sa flexibilité.

Le podologue aurait donc ainsi une option supplémentaire lui permettant de recommander ce produit plutôt

que de conseiller les étirements «standards» qui ne sont que trop rarement suivis.

 

 

5- Troubles neurologiques (neuropathie diabétique - steppage)

 

a) L 'intérêt déjà évoqué plus haut se situe dans la décharge de l'avant-pied.

Sachant que chez le diabétique les troubles neuropathiques induisent essentiellement

des lésions ulcéro-mutilantes perforantes sur l'avant-pied, nous trouvons également dans ce type de cas une solution préventive non négligeable surtout, au regard le l'épidémie diabétique en cours.

De même, les troubles proprioceptifs dans cette pathologie ne permettent plus un déroulé normal du pied.

La Dorsi-Flexion guide le pas du patient en limitant ainsi les déséquilibres, les risques de chutes ainsi

que les surcharges évoquées plus haut.

 

b) Egalement, le steppage, inhérent, soit par un déficit neurologique ou musculaire, trouve également

dans Springboost un vif intérêt car limitant l'effet de « pied tombant » et permettant ainsi un meilleur déroulé.

 

6- Troubles vasculaires :

 

La Dorsi-Flexion, favorise également la circulation du retour veineux comme lymphatique.

Les traitements classiques comme les bas de compression, les drainages lymphatiques

apportent beaucoup en terme de gain mais représentent toujours une contraintes pour le patient.

 

Ajouté l'effet en Dorsi-Flexion par le biais d'une chaussure, au quotidien,

perennise et potentialise l' effet de ces mêmes traitements sans que le patient fournisse un effort particulier.

A noter, que le modèle « Breeze » une sandale, avec multiples possibilités de réglages se prête

particulièrement aux cas les plus lourds (lymphoedème etc..).

 

7- Intérêts divers :

 

La liste n'est pas exhaustive, car je pourrais également évoquer l' intérêt de cette technologie

dans la stabilité de la cheville, la limitation des technopathies sportives (entorse de la cheville),

l'encouragement à la marche pour des patients âgés à mobilité réduite, la stabilité du genou,

les douleurs du rachis ainsi que les péri-arthrites de hanches améliorées par la Dorsi-Flexion.

 

Dans le domaine sportif, je propose Springboost pour la préparation et la récupération.

La Dorsi-Flexion devrait être proposée aux chirurgiens intervenant sur le pied.

En effet, la réussite d'une intervention sur l'avant-pied dépend essentiellement du respect de la décharge

sur ce même avant-pied durant les 2 premiers mois suivants l'intervention chirurgicale.

Les chaussures de décharge classiques n'encourage pas le patient à respecter les consignes

du chirurgien (esthétique etc...).

Springboost, par le biais de sa diversité esthétique en terme de modèle devrait apporter là aussi

une solution tout en apportant la décharge indispensable.

 

Station debout/marche :

La dorsiflexion diminue la fatigue des jambes et les douleurs dorsales.
Des infirmières en bonne santé ont été invitées à porter des chaussures SpringBoost sur leur lieu de travail

pen­dant trois mois.
En majorité, elles ont déclaré se sentir plus dynamiques en fin de la journée.

 

Prévention des blessures :
Cela fait plusieurs années que la dorsiflexion est utilisée dans la rééducation et dans la prévention des blessures. 
En outre, la Dorsiflexion Technology™ présente des bénéfices similaires aux étirements effectués

avant une activité sportive afin de réduire les risques de blessure au niveau de la jambe, de la cheville et du pied. 
 

Rééducation : 
Etirement et stimulation des muscles des mollets. L’étirement et l’amplitude accrue procurés

par la dorsiflexion permettent d’optimiser le travail effectué par le patient. 
Traitement de l’ulcère diabétique du pied et de l’insuffisance artérielle et veineuse
La stimula­tion de la pompe du muscle squelettique améliore la micro-circulation artérielle ainsi que le retour veineux.  

 

 

> site web de springboost          

DORSIFLEXION

"En tant que podologue j'ai intégré depuis plusieurs

années la Dorsiflexion par le biais des chaussures

Springboost comme outil thérapeutique."

Principe

Applications en podologie

En analysant le déplacement et l’activité neuromusculaire de l’être humain, l’équipe de recherche de SpringBoost est arrivée à un constat : pour améliorer la performance et éviter les blessures, il est nécessaire de modifier l’angle de la construction des chaussures de sport.

 

Les études menées en interne et la lecture approfondie des travaux scientifiques consacrés à ce sujet nous ont ensuite permis de tirer des conclusions à l’origine de la Dorsiflexion Technology.

Une fois validés par des tiers (laboratoires d’essais, universités, cliniques, etc.), ces faits scientifiques ont donné naissance à la Dorsiflexion Technology, qui comprend quatre composants mesurables :

la position en dorsiflexion, l’Energy Plate™, le déroulé du pied et le U-Control Insole System™. 
 

Répondant à une fonction bien précise, chaque composant est adapté en fonction des besoins et exigences du sport concerné.

 

Les avantages de la Dorsiflexion Technology résultent du bon réglage de ces composants.

La modification de la position de la cheville dans la chaussure (de la flexion plantaire à la dorsiflexion et à l’angle nul) améliore la puissance développée par  les muscles.

La diminution de la flexion au niveau de l’articulation métatarse-phalanges limite la perte d’énergie.

L’augmentation de la rigidité de l’avant-pied amplifie le déroulé du pied et l’amplitude du mouvement.

La chaussure a toujours été, pour le podologue un sujet

de frustration.

En effet, soit la chaussure se trouve être à l'origine des

pathologies qui conduisent les patients à consulter,

soit elle ne permet pas l'intégration aisée de semelles

orthopédiques sur mesures et enfin, souvent, elles ne

favorise pas la pérennité des traitements podologiques

en cours.

 

 

Le podologue que je suis, rechercha longtemps une forme

de solution intégrée par le biais d'une chaussure alliant des

effets non nocifs pour le pied tout en accompagnant et

poursuivant mon traitement.

 

Springboost, par le biais de la Dorsi-Flexion apporte cette

solution et procure aux podologues un nouvel outil

thérapeutique novateur satisfaisant autant le praticien

que le patient.

Ci-après, je mentionne quelques exemples de cette

intégration dans ma consultation depuis le 01.02.10